Tabgalerie
Vous accueille dans sa galerie virtuelle
Découvrir nos oeuvres +
Plus de 500 tableaux
et de nombreuses sculptures !
En savoir +
Retour

tableau - "Sans titre"

tableau Sans titre Servranckx Victor mode,moderne  crayon papier 1ère moitié 20e siècle
A propos de l'Artiste :
Servranckx Victor  
né en 1897 à Diegem - mort en 1965 à Vilvorde
Peintre abstrait, également sculpteur. Elève à l'académie des beaux-arts de Bruxelles (1913-1917), il y suivit notamment les cours de peinture décorative de C. Montald. Il y fit aussi la connaissance de plusieurs jeunes artistes, comme lui, futurs protagonistes de l'avant-garde : K. Maes, P.L. Flouquet, M.L. Baugniet, R. Magritte. Dès 1917, il participa à plusieurs expositions de groupe dont celle organisée par Doe Stil Voort au musée d'art moderne de Bruxelles (1918). La même année, il avait été engagé comme dessinateur chez un fabricant de papier peint pour qui il travailla jusqu'en 1925. Il est vraisemblable que cette expérience influença son évolution, après une période fauve, vers l'abstraction géométrique. Proche du cubisme et du futurisme jusque vers 1923, il rejoignit bientôt le courant de la Plastique pure. Il ne partageait cependant pas entièrement les conceptions du groupe. Certains propos du manifeste "L'Art pur. Défense de l'esthétique" qu'il rédigea avec Magritte en 1922 sont en contradiction manifeste avec les principes défendus par "7 Arts". Parti de l'abstraction d'éléments figuratifs - "Opus I-1922. Je caresse les chevaux" (sic) "des femmes" (coll. priv.) -, il en vint progressivement à des "compositions marquées par une structuration mathématique" (E. Pill). Par un jeu de formes géométriques - assemblage de verticales et d'horizontales, de cercles - les toiles de cette période suggèrent, plus qu'elles ne montrent, le monde de la technique et des machines - "Opus 47-1923. Exaltation du machinisme" (Bruxelles, M.R.B.A.B.). Dès 1923, les revues d'avant-garde, belges et étrangères, se mirent à publier son travail. Une première exposition personnelle à la galerie Royale à Bruxelles en 1924 lui ayant assuré une réputation internationale, il fut bientôt invité à exposer à l'étranger, notamment à Berlin, à la galerie Der Sturm en 1928. Entre temps, il avait abandonné la peinture pendant environ un an pour se consacrer à l'architecture et aux arts appliqués. Lorsqu'il se remit à peindre, en 1926, il évolua vers une forme de surréalisme à tendance abstraite - "Opus 2-1927. Le domaine de l'eau" (Anvers, K.M.S.K.). Après 1947, il revint à l'abstraction géométrique, reprenant certaines de ses compositions des années vingt. De 1947 à 1950 et de 1954 à 1957, il participa aux Salons des Réalités nouvelles à Paris. De plus en plus sobres, ses compositions se rapprochent alors du néo-plasticisme.
Date : 1948
Type : tableau
Technique : crayon
Support : papier
Sujet : mode,moderne
Cadre : oui
Dimension : 26cm x 34cm (HxL)
Signature : non
Contre-signature : non
Monogrammé : non
A déchiffrer : oui
Epoque : 1ère moitié 20e siècle
Prix de vente : 420 Eur.
Demander des informations
Télécharger/Imprimer le document

Nos dernières œuvres